Gestion Budgétaire

Le jour où j’ai décidé d’être fourmi

fourmi

Apprendre à gérer son budget n’est pas chose facile. A chaque fin de mois, on se pose la question « Ou est passé mon argent? » On a la sensation d’avoir été raisonnable et pourtant on est encore une fois dans le rouge.
Vous vous sentez isolé et vous vous posez souvent cette question » Mais comment font les autres pour épargner? »
Dites-vous que vous n’êtes pas seul dans ce cas et qu’il existe des méthodes efficaces pour s’en sortir financièrement.
Voici la méthode d’Herveline, auteur du blog « Sortez de vos conaps » et qui tient avec sa partenaire Marie, la page facebook « Gestion budgétaire, entraide et minimalisme » que  j’ai testé et  je continue encore aujourd’hui car tout n’est pas acquis. C’est un parcours du combattant qui en vaut la peine.

 

1. On arrête de se voiler la face et on affronte son dysfonctionnement budgétaire.

  • On ressort ses 5 derniers relevés bancaires et on les étudie méthodiquement.
  • On relève tout ce qui ressort chaque mois = LES CHARGES FIXES.
  • On regarde ce qui peut être réduit,  renégociable, comparable comme l’abonnement téléphonique, les assurances, l’électricité….
  • On range par CATEGORIES toutes les autres dépenses = Courses, Essence, Loisir, Médecin, Club Sportif….
  • On analyse et on travaille sur les dépenses dites « compulsives et inutiles ». Pour moi,  les dépenses en loisirs créatifs, les achats impulsifs pour mes filles (vêtements, chaussures, jouets) et les MC Do et compagnies.
  • On regarde ce qui peut être mensualisable.

2. On remplit la colonne  budget mensuel du tableau.

  • Que se soit sur Excell ou dans un cahier, les bases sont les mêmes.
  • C’est un tableau avec 12 onglets (un par mois) et qui se décompose en plusieurs blocs et de 3 colonnes principales:
  • colonne : budget mensuel
  • colonne : opérations à venir ou prévues  
  • colonne: opérations effectuées

 

  • On nommera CHARGES le premier bloc, tout se qui se prélève, se mensualise chaque mois = Electricité, loyer, assurances, crédits (si vous en avez), crèche, nounou, cantine, périscolaire….
  • Astuce: Pour ce qui n’est pas mensualisable de suite et ne pas avoir à sortir une grosse somme d’un coup, prenez votre dernière facture et divisez le montant par le nombre de mois restants avant de recevoir la prochaine, faites vous un virement automatique de ce montant vers un compte épargne  (sans y toucher bien sûr ). Inscrivez ce virement dans cette partie du tableau car c’est bien une charge. Le faire en virement automatique vous obligera à dégager cette somme et ne pas l’utiliser en contre -partie d’une autre dépense. 

Exemple: Je prends ma facture d’eau qui est de 450 euros. Je sais que je recevrai la prochaine dans 6 mois, je divise donc: 450/6= 75. En faisant le virement automatique, je sais que chaque mois, il y aura 75 euros d’épargné.

  • On nommera le second bloc: COURSES.
  • Définissez un budget courses hebdomadaire que vous ne souhaitez pas dépasser.
  • Analysez votre budget courses et regardez si vous ne pouvez pas le restreindre.
  • Optez pour un objectif réalisable mais raisonnable. Si vous avez l’habitude de dépenser 150 euros par semaine, essayez de le baisser à 120 euros en vous y tenant.
  • Ne vous mettez pas une barre trop haute dès le début, vous seriez déçues de ne pas être arrivé à votre objectif de la semaine.
  • Astuce: Pour tenir votre objectif, écrivez votre liste de courses, évaluez son prix et ajustez le en conséquence. Vous pouvez réaliser vos menus de la semaine, ce qui vous aidera à acheter uniquement ce que vous avez besoin. Vous pouvez utiliser une enveloppe ou vous glisserez la somme hebdomadaire de votre budget courses et de ne l’utiliser que pour cela.
  • Eviter d’aller faire vos achats trop souvent dans la semaine, fixer vous un ou deux jours selon vos besoins.
  • Le plus important est de vous y tenir surtout au début.

 

  • On nommera le troisième bloc: ESSENCE.
  • C’est à vous de maitriser ce budget par rapport à votre analyse de vos 5 derniers relevés et de voir comment gérer vos trajets. Avez-vous vraiment besoin de votre voiture? Utilisez-vous les transports en communs? Pourquoi ne pas essayer le covoiturage certains jours? Si ce sont de petits trajets, favorisez le vélo ou la marche à pied.

 

  • On nommera le quatrième bloc: AUTRES DEPENSES
  • Mettre ici toutes les dépenses que vous prévoyez pour le mois: Anniversaires, noël, réparation voiture ( lorsque cela est prévu comme la révision, la vidange etc….),  vêtements, chaussures, coiffeur, journal, ciné, restaurants, cigarettes, argent de poche….

 

  • On nommera la cinquième colonne: EPARGNE
  • Vous pensez que cela n’est pas possible car vous n’avez pas réussi jusqu’à présent, mais cela est très utile de la compléter.
  • Epargner vous permettra de prévoir de futurs projets: Vacances, mariage, baptême… mais pas seulement, dans votre gestion budgétaire, s’il y a un imprévu, c’est l’épargne qui trinquera en premier et vous ne serez pas dans le rouge, simplement vous n’épargnerez pas ce mois là.
  • Inscrivez le comme vous inscrivez votre prélèvement EDF, cet argent disparaît de votre reste à vivre et, vous raisonnez sans cet argent: grâce à cela  8 fois sur 10 c’est de l’argent qui est sauvé (si votre objectif est raisonnable on est bien d’accord).
  • Au début, fixez vous un montant dont vous êtes sur de pouvoir réaliser. Par exemple, s’il vous reste de l’argent à la fin du mois, mettez le de côté et ajustez en conséquence de l’épargne prévue pour le mois à venir.
  • Au fil des mois, vous saurez exactement combien vous devrez épargner, bien sûr c’est soumis aux impondérables de la vie.

 

  • On nommera le dernier bloc: VERSEMENT
  • Comme son nom l’indique, c’est tout ce qui est versé sur votre compte de manière fixe ou attendue: salaires, allocations, les étrennes du début d’année….
  • La dernière ligne de cette première colonne, quand vous aurez tout rempli, vous donnera une idée de ce que vous serez en mesure de dépenser en plus de tout ce que vous avez déjà budgété: plus vous aurez été précis dans vos prévisions de dépenses et plus cette somme sera petite, ne vous affolez pas, si vous avez bien analysé vos dépenses dans l’étape 1 et pensez ce que vous avez inscrit plus haut, ce qui reste est du bonus donc de l’épargne.

 

3 .Reportez tous les montants inscrits dans la colonne « budget mensuel » dans la colonne « opérations à venir ou prévues ».

  • La première colonne est votre référence, elle vous servira à évaluer la tenue de votre budget à la fin du mois. A partir de maintenant vous n’y toucherez plus.
  • La seconde colonne ne sera pas fixe, elle va bouger puisque vous allez transférer au fur et à mesure les montants qui la composent dans la colonne « opérations effectuées » au fur et à mesure qu’elles apparaitront sur votre relevé.
  • Les colonnes B et C sont remplies et identiques, la colonne D est à zéro.

4. Pointez quotidiennement les mouvements de votre compte courant.

  • Tous les jours ou tous les deux jours, ouvrez votre compte en banque et regardez ce qui s’y est passé la veille.
  • Reportez dans votre tableau tout ce qui est reportable, c’est à dire tout ce que vous avez budgétisez et retiré de votre compte.

Exemple: votre prélèvement de votre assurance de 120 euros est passé, dans la colonne C , vous inscrivez 0 et dans la colonne D vous inscrivez 120, ainsi de suite. Si le versement de la CAF est passé, il doit disparaître des opérations à venir et s’inscrire dans les opérations réalisées. Par contre si je réalise un achat qui n’était pas prévu, je ne le reporte pas dans le tableau, il se retira de lui-même dans le total, tout en bas de la colonne.

  • Si vous regardez la toute dernière case de la colonne C, la case sensée vous révélez combien vous pouvez dépenser en vrai, vous risquez de faire des bonds car il manque une dernière étape: reportez le solde du compte courant (ou des comptes courants si vous en avez plusieurs, vous les additionnez) dans la case 12 et vous révèle l’état véridique de vos finances.
  • Le système n’est pas tout à fait exact car il ne prend pas en compte le calcul des dépenses de santé. Comme les remboursements vont assez vite, cela ne pose en général pas de problème, le chiffre C60 reflète ce que vous pouvez dépenser à la fin du mois.
  • N’oubliez pas si le chiffre est négatif , vous avez une roue de secours avec l’épargne prévue.

Exemple: Si la case C60 vous indique -50 €, cela ne veut pas dire forcement que vous êtes dans le rouge mais qu’à ce jour vous ne pouvez mettre de côté 50€ de moins que prévu.

5. Suivez rigoureusement votre budget.

  • Suivre l’évolution de votre budget en remplissant tous les jours les colonnes E, F et G:
  • Colonne E: inscrivez le solde journalier de votre compte (c’est le même montant que vous entré en case 12).
  • Colonne F: inscrivez le montant obtenu en case C60.
  • Colonne G: inscrivez la date du jour.                                                                                                              Et ainsi de suite….

A la fin du mois si:

  • Votre solde est positif: Bravo vous avez fait une excellente gestion, vous avez dépassé votre objectif d’épargne, prenez immédiatement ce réflexe:  Virement EPARGNE
  • Votre solde est à zéro: Bravo vous avez tenue votre objectif d’épargne prévue, faites le virement.
  • Votre solde est négatif mais que vous pouvez tout de même épargner: Bravo
  • Votre solde est négatif et pas d’épargne possible: La répartition de votre budget est à revoir, certains postes à restreindre, mais surtout ne vous découragez pas.

 

6. Apprendre à gérer votre argent.

  • C’est chouette de pouvoir mettre de l’argent de côté mais vous savez comme moi que l’argent fond comme neige au soleil !!!
  • Ne dépenser pas au premier coup de cœur pour le thermomix, la télé plasma 3D.
  • On peut bien sûr se faire un petit plaisir mais apprenez qu’une partie de votre épargne doit vous permettre de fluidifier votre gestion quotidienne  du budget
  • Certains postes varient d’une année sur l’autre (impôts sur le revenu, EDF…) il faut y penser: des mensualités basses en électricité en année N-1 et l’année suivante grosse augmentation à cause d’un hiver plus rude. De même, vous bénéficiez du crédit d’impôt car vous avez des enfants en bas âge, cela ne durera pas.

 

Conclusion: ANTICIPEZ!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Financement Participatif

Pourquoi ais-je créée une cagnotte participative?

Telle est la question aujourd’hui.

Voici un post ou je vous explique mon financement pour l’ouverture de ma très chère épicerie Pensée Vrac et pourquoi j’ai besoin de vous.

Pour ceux et celles qui me suivent maintenant, vous savez tous que j’ai décidé de monter un projet qui me tiens à cœur: ouvrir une épicerie bio sans emballages dans le centre ville de Liancourt (Oise).

Pensée Vrac doit ouvrir pour février 2018 si tout se passe dans les temps. Elle se situera rue Roger Duplessis, rue passante et animée avec ses différents commerces.

15

Mon projet va me coûter un peu plus de 30 000 euros ( plan de financement à l’appui).

Vos dons vont me permettent de m’aider à financer mon projet et de vous proposer du vrac, du bio et du local.

1 meuble pour l’alimentation en vrac ( 40 silos et 20 bacs à pelles) soit 10 000 euros.

Un comptoir et des étagères ( la plupart conçut par mon époux): 5 000 euros

Une balance et  sa caisse enregistreuse 1 800 euros

Un réfrigérateur pour le coin frais avec yaourts, fromages 1 000 euros

thYTHH1PNM

 

A cela j’ajoute mon stock de départ  8 000 euros.

On  arrive à 25 800 euros.

Et si nous sommes fous et que nous dépassons notre objectif des 4 000 euros,  nous pourrons avoir un joli meuble pour le vrac liquide. ( 3 000 euros)

 

IMG_20171022_113235.jpg

 

Les banques étant frileuses, elles me demandent en garantie 30 % d’apport personnel.

J’ai fais une demande pour : Un Prêt Oise Sud Initiative et Un prêt Nacre Picardie Active.

Si vous êtes comme moi, que vous voulez défendre une cause noble pour profiter de la boutique, acheter du local tout en aidant les producteurs de la région, pour manger plus sain et prendre soin de sa santé, pour un geste écologique en limitant les déchets et le gaspillage alimentaire et montrer aux banques que tous ensemble on peut y arriver alors merci de faire un geste.

https://www.leetchi.com/c/projets-de-dorothee-26153604

Et vous avez quoi en échange?

J’ai décidé en mon âme et conscience  de ne pas faire une collecte participative dons contre dons.

Pourquoi?

Parce que je trouve dommage de mettre différents paliers ( à partir de 5 euros vous avez ça et si vous mettez plus vous avez plus). Ce n’est pas ma façon de penser.

Chacun est libre de donner en fonctions de ses moyens: 1 euro reste un très beau geste.

Ensuite, je ne vais pas promettre des dons que je ne pourrai pour le moment pas financer.

Alors pour tout dons et quelque soit le montant, vous aurez un énorme merci, votre nom inscrit dans la boutique, sur ma page Facebook Pensée Vrac et une invitation pour trinquer tous ensemble à la réussite du projet.

 

Recettes·Recettes cosmétiques

Et si on changeait pour des cosmétiques solides….

cosmetique solide

Et si on réduisait nos déchets tout en prenant soin de nous?

C’est possible avec les cosmétiques solides. On connaît tous le pain dermatologique, il existe maintenant d’autres produits pour l’hygiène comme le shampooing (sous différentes formes) le déodorant et le dentifrice.

On en trouve dans les magasins Bio type Bio Coop, sur les sites internet Se Bio, Beauté au Naturel mais on peut aussi les faire soi même et ça c’est le top 🙂

Petite présentation de ces produits zéro déchet.

  1. Le shampooing solide  se présente sous forme de cannelé ou de fleur.

Il dure dans le temps (son utilisation équivaut à 2 bouteilles de shampooing liquides).

Facile à transporter (on évite les catastrophes dans nos valises ou le bouchon est mal fermer).

Il est sans sulfates et naturel.

Une fois terminé, il n’y a pas de flacon à jeter .

Et on l’utilise comment?

Il suffit de bien mouiller ses cheveux et de frotter le cannelé ou la fleur, qui va se transformer en une mousse onctueuse. On masse son cuir chevelu 2 à 3 minutes et on rince ( comme un shampooing classique).

On ne mouille pas le shampooing 🙂

Bon mais après son utilisation, on en fait quoi?

Pensez à votre shampooing solide comme à votre savon. Vous pouvez le faire sécher sur une soucoupe, porte-savon. Il existe des pots ou des crochets pour leur usage. Vous pouvez aussi le mettre dans un filet de lavage et le suspendre au crochet.

Mais ce n’est pas « sale » de le laisser sécher à l’air?

Non!! Il est antibactérien donc pas de microbes dessus.

Au début de son utilisation, vous allez trouver que vos cheveux sont très secs voir rêches. Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal, vous devez habituer  vos cheveux à ne plus utiliser de shampooing contenant des sulfates (qui eux laisse le cheveu  brillant et facile à démêlé mais pas bon pour la santé).

Combien ça coûte? 

Compter entre 5.90€ et 8€ le shampooing solide.

 

2. Le déodorant solide a une forme conique.

Il est plus efficace que la pierre d’alun et les déodorants sans sels d’aluminium car il contient du bicarbonate de soude qui, permet de réguler le PH du déodorant.

Il dure aussi longtemps que deux sticks.

Rien à jeter à la fin de son utilisation.

D’origine naturel on peut le fabriquer soi-même.

Et on l’utilise comment?

Il faut mouiller le déodorant sous l’eau chaude ou froide ( pas le tremper non plus, sous un filet d’eau). Passez le sous vos aisselles. Une fine couche de crème va se déposer sur votre peau et cela suffira pour être efficace. Bien répartir le déodorant de bas en haut sur la totalité des aisselles, plutôt qu’une épaisse couche localisée.

Et il peut tâcher?

Même s’il contient pour son côté hydratant de l’huile de coco, il ne tâche pas. Sa fine couche de crème va rapidement sécher et ne laisser aucune trace.

Comment se conserve-t-il?

Un mini pot de confiture, pot en verre, coupelle ou gant de toilette feront l’affaire.

Et combien ça coûte?

Compter environ 13€ pour un déodorant solide.

A savoir: 

Les anti-transpirants comme son nom l’indique, bloquent la transpiration.

Une étude menée par K G McGrath a conclu en 2003 que le cancer du sein survenait 8 ans plus tôt chez les femmes se rasant les aisselles et utilisant un anti-transpirant que chez celles n’en utilisant pas.  Le rasage des aisselles permet à l’aluminium de s’introduire plus facilement dans le corps.

3. Le dentifrice solide ressemble à un petit esquimau avec son bâtonnet.

Equivalent à 2 tubes de dentifrices (utilisation matin et soir), il est très économique.

Il est naturel et ne produit aucun déchet puisque, une fois terminé, vous pouvez jeter le bâtonnet dans votre compost.

Son utilisation:

Il faut frotter délicatement votre brosse à dent mouillée à l’eau chaude sur le dentifrice. Il ne mousse pas beaucoup (c’est surprenant au début). Lavez vous les dents comme d’habitude puis rincer.

Sa conservation:

Sur un porte-savon, dans votre verre avec votre brosse à dent ou dans un verre à liqueur.

Comme il est solide, il ne contient pas d’eau donc aucun soucis d’hygiène.

A savoir

Certains dentifrices solides contiennent des huiles essentielles, dont de l’huile essentielle de menthe poivrée, il faut donc attendre 1 demi heure après votre brossage pour l’usage de produits homéopathiques (sinon l’effet homéopathique ne fonctionne pas) et déconseillé chez les femmes enceintes, allaitantes et chez les enfants de moins de 6 ans.

Combien coûte-t-il?

Entre 8€ et 11€

 

Recettes à faire soi-même

thPWBOXZJQ

REGLES POUR UNE BONNE UTILISATION DES PRODUITS.

1. TEST DE TOLERANCE CUTANEE, TU FERAS

Certains ingrédients peuvent être allergisants ou irritants. Faire toujours un test préalable d’application de votre préparation sur l’avant-bras ou derrière l’oreille pendant 12 heures minimum pour vérifier qu’aucune réaction( picotement, rougeur, gêne respiratoire,….) n’apparait avant d’utiliser la préparation.

2. HYGIENE, TU SERAS IRREPROCHABLE

La plupart  des produits cosmétiques contenant une phase aqueuse (eau, hydrolat,….) sont très sensibles aux contaminations microbiologiques. Il est donc indispensable de respecter une hygiène parfaite dans la confection des cosmétiques « maison ».

3. DESINFECTER, TU FERAS

Désinfecter les ustensiles et contenants allant être utilisés en les rinçant à l’alcool à 70° non modifié de pharmacie puis en les laissant sécher à l’air libre.

Lavez-vous soigneusement vos mains et portez (de préférence) des gants propres.

Evitez le contact de vos mains avec la préparation et préférez des flacons pompes aux pots lorsque cela est possible.

Conservez vos préparations aux frais et utilisez-les rapidement.

Utilisez des conservateurs naturels comme par exemple de l’extrait de pépins de pamplemousse pour la phase aqueuse et de la vitamine E pour éviter que vos huiles ne rancissent.

Respectez les dosages.

N’hésitez pas à jeter votre préparation au moindre doute (odeur, aspect, formation de moisissure,….)

ATTENTION

Certaines recettes contiennent des huiles essentielles à utiliser avec précaution (femmes enceintes, allaitantes, personnes avec des problèmes respiratoires, enfants, nourrissons).

Au moindre doute, toujours demandez l’avis d’un spécialiste (médecin, pharmacien) et se référer à la notice d’utilisation.

ENFIN

Conservez vos préparations dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Vos produits doivent être étiquetées, datées et tenue s hors de la portée des enfants.

Dites vous que vous ne réussirez pas forcément la première fois, il vous faudra recommencer et c’est vous qui choisirez au fur et mesure de vos préparations quels ingrédients vous conviendront le mieux.

Bonne préparation 🙂

Déodorant Maison

Pour environ 50ml de produit:

  • 25 g  d’huile de noix de coco bio liquide*( solide à moins de 24°c, contient de l’acide laurique qui est antibactérien).
  • 20 g de bicarbonate de soude ( il limite la transpiration et absorbe les odeurs).
  • 10 g de fécule de mais ( Maïzena par exemple).
  • facultatif:  5 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic + 5 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ( sauf pour les femmes enceintes et allaitantes).
  • Pour que l’huile de noix de coco fonde, chauffée la au bain-marie quelques minutes.

 

  1. Versez l’huile de noix de coco fondue dans un bol.
  2. Ajouter cuillère par cuillère , le bicarbonate de soude et la fécule de mais
  3. Fouettez vigoureusement avec un fouet ou une fourchette pour qu’aucun grumeau ne se forme.
  4. Ajoutez les huiles essentielles.
  5. Mélangez le tout et verser la préparation dans un bac à glaçons ou dans des moules en silicones (type cup-cake).
  6. Laissez le déodorant se raffermir ( au réfrigérateur) avant de vous en servir.
  7. Vous pouvez également verser la préparation dans un  pot  ( laisser raffermir comme précédemment).

Il se conserve au réfrigérateur.

En l’absence d’eau, ce déodorant se conserve plusieurs mois . Il suffit de prélever dans le pot avec une spatule en bois, une petite quantité du beurre obtenu et de l’appliquer directement sous les aisselles.

Oups!!! Je n’ai plus de déodorant et je n’ai  pas le temps d’en préparer!!!

  1. Mélangez dans le creux de la main du bicarbonate de soude avec quelques gouttes d’eau et appliquez sous les aisselles.
  2. Vous pouvez également utilisez quelques gouttes d’huile de noix de coco que vous appliquez directement sous les aisselles.
  3. Mettez 1 goutte d’huile essentielle de palmarosa sous chaque aisselle propre et épilée (ajouter 1 à 2 gouttes d’huile végétale pour les peaux sensibles).

 

Dentifrice en poudre.

  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate
  • 3 cuillères à soupe d’argile blanche
  • 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou citron.
  1. Mélanger dans un pot tous les ingrédients afin d’obtenir une poudre homogène.
  2. Mouiller sa brosse à dents avant de la tremper dans la poudre.
  3. Brossez vous les dents puis rincez.

Attention, le bicarbonate a une action abrasif, il faut donc être vigilant sur son utilisation (vous pouvez ne mettre qu’une demi cuillère dans la préparation).

 

Shampooing Solide *

  • 60g de tensioactifs solides (SCS ou SCI ou SLSA)**
  • Pour une formule moussante, 50 de SCS et 50 de SCI.
  • Pour une formule plus douce et sans sulfates , 60 de SCI et 40 de SLSA.
  • 10 g d’eau
  • 5 g de glycérine végétale
  • 10 à 15 g d’huile ou de beurre végétal de votre choix (ricin, coco, karité, jojoba,….)
  • Facultatif: 10 à 15 g de poudre de plante ou d’argile (ortie, henné neutre, argile, guimauve, ….) 20à 30 gouttes d’huiles essentielles en fonction de vos besoins ou pour parfumer simplement (lavande, tea tree, citron, ylang-ylang, géranium, romarin).
  1. Mettre tous ces ingrédients au bain-marie (un bol dans une casserole d’eau) et faire fondre les différents ingrédients tout en mélangeant jusqu’à obtenir une texture assez lisse.
  2. Retirer la préparation du feu.
  3. Ajouter un par un les ingrédients facultatifs pour personnaliser votre shampooing.
  4. Une fois tous les ingrédients mélangés à la préparation, placer la pâte obtenue (encore molle et collante) dans un moule en silicone et placer 5 minutes au congélateur.
  5. Démouler le shampooing et laisser sécher à l’air libre 48 heures avant sa première utilisation.

** Les tensioactifs solides ( disponibles sur les sites de cosmétique comme Mycosmetik).

thFQO580C3

  • le Sodium Coco de Sulfate ( SCS)
  • le Sodium Cocoyl Isethionate (SCI)
  • le Sodium Lauryl Sulfoacéate (SLSA)

sont tous les 3 dérivés de l’huile de coco. Cette base moussante doit composer au moins 60% de la formule (60 g pour une barre de 100 g).

Ces tensioactifs sont souvent vendus sous la forme de vermicelles. Pour obtenir une préparation plus homogène, vous pouvez les moudre au mortier.

ATTENTION A NE PAS RESPIRER LES POUDRES QUI SONT TRES IRRITANTES POUR LES VOIES RESPIRATOIRES. UTILISER UN MASQUE ET DES LUNETTES DE PROTECTION.

*  Recette tirée du livre « Famille presque zéro déchet ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                           

 

Recettes

Crèmes Brûlées à la Lavande

rt

 

Aujourd’hui, Pensée Vrac vous propose un dessert qui sent bon la lavande. On sait tous que la lavande a de nombreuses vertus et, qu’elle est utilisée entre autre pour parfumer le linge, apaiser et calmer les démangeaisons de piqûres d’insectes, répulsif contre les poux, action bien être et apaisante, on peut également la consommer.

Pour 6 crèmes, il vous faut: 4 CS de Cassonade (sucre roux), 50cl de crème fraîche liquide, 2CS de lavande (séchée ou fraiche) Attention pas en huile essentielle!!! 4 jaunes d’œufs et 100g de sucre blanc en poudre.

Préchauffer le four à 100°c. Pendant ce temps, faire bouillir la crème puis retirer du feu, ajouter la lavande et laisser infuser 5 à 8 minutes (pas plus car le goût est très fort).

Goûter la crème au fur et à mesure de l’infusion pour la filtrer dès que le parfum est suffisant et avant que l’amertume ne soit trop prononcée.

Dans un saladier, fouettez les jaunes d’œufs et le sucre blanc pour que le mélange mousse (pensez à ne pas jetez vos blancs, ils peuvent vous servir).

Ajouter la crème chaude et continuer de fouetter.

Verser la préparation dans des petits ramequins et placez au four 1 heure environ. Surveillez bien la cuisson et, si la crème se met à bouillir, baissez la température de votre four.

Laissez refroidir complètement avant de les placer au réfrigérateur pendant au moins 4 heures ou toute une nuit.

Au moment de servir, saupoudrez de sucre roux et caramélisez le avec un chalumeau pendant quelques secondes jusqu’à coloration de la surface.

Bonne dégustation.

 

 

 

Recettes

Salade de blé, avocat et feta

IMG_20170714_132337

Une recette estivale bien sympa  testé et validée  par Pensée Vrac 🙂

Vous avez besoin de 150g de blé, 2 avocats bien mûrs, 1/2 concombre, 1/2 oignon, 150g de feta.

Pour la sauce, 2 yaourts natures ( moi je n’en ai pris qu’un) 1 CS d’huile d’olive, 1 citron, 10 feuilles de menthe, 1/2 botte de persil, sel et poivre.

Faire  cuire le blé dans une casserole d’eau à ébullition pendant 15min, égouttez et laisser refroidir.

Epluchez et émincer finement l’oignon. Lavez et ciselez les herbes (réserver 4 feuilles de menthe pour la déco).Epluchez les avocats et coupez les en deux, puis, détaillez-les en dés.

Epluchez et coupez le concombre et la feta en dés.

Dans un bol, préparez la sauce en versant les yaourts, ajoutez doucement le jus de citron. Fouettez  et ajouter les herbes. Salez et poivrez puis, ajoutez l’huile d’olive. Fouettez encore un peu et enfin, ajouter l’oignon émincé.

Mettez le blé dans un saladier et mélangez-le à la sauce.

Voilà c’est prêt 🙂

On peut aussi faire une jolie présentation avec des verrines en alternant des couches de blé, d’avocat, de feta et de concombre. Décorez chaque verrine d’une feuille de menthe et servez avec des petites cuillères.

Petites astuces de Pensée Vrac:

Pour une préparation plus rapide, vous pouvez utiliser du blé précuit ( cuit en 5 min). Mélangez tous les ingrédients et remplissez les verrines comme précédemment . Vous pouvez également émiettez sur la salade la feta.

On peut aussi remplacer le blé par du quinoa, des pâtes type fusilli. La sauce yaourt par une sauce vinaigrette classique ou par une mayonnaise maison. La feta par de la mozzarella ou du chèvre frais.

 

Parabènes et toxicité

Parabènes et compagnie

1390326131-paraben-orig

Lors de mon atelier sur les cosmétiques à faire soi-même, j’ai appris à déchiffrer la composition des produits que j’utilise chez moi car oui j’ai encore des produits dit « cracra ». J’en ai même utiliser sur mes enfants pensant que les acheter en para ou en pharmacie c’était plus sécurisant et ben, je me suis prise une vraie claque!!!!

Voici les substances qui sont considérées à risque pour notre santé.

Les Parabènes ( PE = Perturbateur Endocrinien)

On les utilisent comme conservateur dans les cosmétiques, les médicaments et les aliments (ben oui!!). Ils possèdent une capacité à activer les récepteurs d’œstrogènes,  pouvant avoir une action possible sur la fertilité, les tumeurs oestrogénodépendantes comme le plus courant: le cancer du sein.

Les composés de la famille des parabènes qui sont utilisés dans l’industrie sont:

  • le méthylparabène appelé également 4-hydroxybenzoate de méthyle (E218) et son sel de sodium (E219)
  • l’éthylparabène appelé également 4-hydroxybenzoate d’éthyle (E214) et son sel de sodium (E215)
  • le propylparabène appelé également 4-hydroxybenzoate de propyle (E216) et son sel de sodium (E217)
  • l’isopropylparabène, le butylparabène, l’isobutylparabène, le benzylparabène.

iuLe méthylisothiazolinone (MIT) a été utilisé pour remplacé les parabènes et conserver les produits cosmétiques. Cette molécule est moins anodine que prévue. Il serait responsable d’une croissance d’allergies et d’eczémas.

De ce fait, il devrait être interdit dans les cosmétiques « sans rinçage ».

Il faut également savoir, que depuis avril 2015, le butylparabène et le propylparabène sont interdis dans les lingettes nettoyantes pour bébé de moins de 3 ans car leur système immunitaire n’est pas mature et pourrait causer des lésions cutanées.

Le Triclosan  ( Cloxifenolum, Irgasan, Lexol 300)

Il fait parti des perturbateurs endocriniens, il est utilisé comme conservateur pour ses propriétés antifongiques, antibactériennes, antivirales, antitartres. On le retrouve dans les déodorants, les dentifrices. Il est suspecté d’entrainer des effets sanitaires sur la thyroïde.

Le cyclopentasiloxane et le cyclotetrasiloxane ( à base de silicone)

Egalement de la famille des PE, ce sont des émollients utilisés dans la fabrication de produits hydratants, de soins pour le visage. On retrouve le nom des silicones dans la listes des ingrédients finissant par -cone ou -siloxane. Ils sont de plus, persistants dans notre organisme et dans notre environnement. On en trouve le plus souvent, dans les soins capillaires (après-shampooing, masques) les soins du visage et les déodorants.

Le butylhydroxytoluène (BHT) et le butylhydroxyanisole (BHA)

Ce sont aussi des PE, ils sont employés comme antioxydants dans des matières premières lipophiles (huileuses) pour empêcher de rancir. Ils entrainent des modifications du système immunitaire et sanguine, de la thyroïde, du foie et déclenchent des allergies. Ils sont également suspectés d’interférer avec les fonctions hormonales et d’être cancérigènes. On les trouve dans les savons liquides, les gels douches, les shampooings, les crème, les huiles et beurres de massage, les mousses à raser.

La famille des Ethers de glycol

Rien que le mot éther ça fait frissonner. On les utilisent pour leurs propriétés de conservateurs et de solvant. Certains d’entre eux se sont avérés irritants, et il y en a même, qui possèdent une toxicité sur le système nerveux et  sur la fonction de reproduction.  A ce jour on utilise 4 éthers de glycol comme solvant pour une garantie sur la conservation des produits.

Le phénoxyéthanol (EGPhE)

Il est la cause des allergies cutanées, des troubles neurologiques et il est déconseillé par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du médicament) dans les lingettes pour bébé car il est suspecté d’être toxique au niveau du développement et de la reproduction. Malgré cela, des lingettes contenant ce PE sont toujours en vente.

On peut retrouver également d’autres sortent de perturbateurs endocriniens comme:

  • EGBE ou 2 butoxyéthanol ou Ethylène Glycol n-Butyl Ether
  • DEGBE ou 2-(2-butoxyéthoxy)éthanol
  • DEGEE ou 2-(2-éthoxy)éthanol                                                                                    

Ils sont largement utilisé dans le maquillage, les lingettes, les déodorants, les crèmes.

Les Filtres UV (PE)

Les filtres les plus problématiques sont l’Ethylhexyl Methoxycinnamate, les Benzophénone-3 et -4 et le Methylbenzylidene Camphor mais aussi l’octocrylène qui ont un effet hormonal. On les trouve dans les crèmes solaires, les crèmes de jour contenant un indice UV ainsi que les sticks à lèvre. On limite leur utilisation au quotidien. ATTENTION à certaines crèmes solaires « spéciales enfants » qui ne doivent pas être utilisées avant l’âge indiqué sur la boite. Elles ne sont pas adaptées pour les bébés et je vous rappelle que l’exposition au soleil est fortement déconseillée et que la première prévention reste l’absence d’exposition. Pour les plus grands, on utilisera  chapeau, tee-shirt, lunettes.

Paraffinum liquidum/Pétrolatum

Non ce n’est pas une formule d’Harry Potter mais les noms que l’on  retrouve sur les emballages de nos cosmétiques mais si vous préférez je vous les donne en français:Huile de paraffine et vaseline. Ce sont des composés pétrochimique que l’on utilise dans les cosmétiques pour « faire barrière » et garder une peau humide, pour faire « effet glossy » sur les lèvres, et faire « briller  » le cheveu. Ces produits peuvent contenir des impuretés cancérigènes comme les HAP ( hydrocarbures poly-aromatiques). Il faut savoir qu’ils n’apportent aucun élément nutritif, ils ont juste une action « occlusif » qui leur permet de former un léger film sur la peau et de limiter la perte naturelle en eau. On dit qu’ils sont hydratants par effet indirect, ils se déposent sans interagir avec la peau.

Petroleum Distillates

Pétrole distillé qui est un dérivé du pétrole et que l’on retrouve dans la plupart des produits de beauté.

Alors petite question?

« Est-ce-que je me tartinerai le corps et le visage avec du pétrole? »

donc on arrête l’utilisation des huiles minérales: paraffinum liquidum, paraffin, petrolatum, cera microscristallina, ozokerite, mineral oil

therLorsque nous utilisons nos produits cosmétiques, la plupart du temps ils se terminent dans nos eaux usées (eaux de lavage issues de nos douches, éviers, eaux de baignade). Ces eaux, si elles ne sont ou peu traitées dans les stations d’épuration, se retrouvent directement dans notre milieu naturel (rivière, eaux marines) Alors on pense aussi à faire un geste pour la planète.

Aluminium naturel ou de synthèse?

La toxicité de l’aluminium dans les déodorants est controversée. Selon certaines sources, les oxydes ou hydroxydes d’aluminium utilisés en cosmétologie naturelle, seraient différentes des substances de synthèses (Aluminium Chloride Aluminiumchlorhydrate). Cependant, l’Agence nationale de sécurité du médicament à déconseillé de ne pas utilisé les produits cosmétiques contenant de l’aluminium sur des peaux lésées.

EDTA (PE)

L’éthylene Diamino Tetra Acetate est utilisé pour sa capacité à se fixer aux ions positifs de composés pour former un complexe stable. Mais l’EDTA et son ersatz (Editronic Acid) se fixent dans l’organisme et sont pour la plupart non biodégradables. Il porte atteinte au développement du fœtus et chez le nourrisson, il peut être la cause d’infertilité chez l’homme et la femme et à une toxicité rénale. On le retrouve dans les crèmes, les gels douche, les pains de savon.

Les PEG( poly-éthylène-glycol) et PPG (poly-propylène glycol)

On les appelle humectants , substances permettant l’absorbtion de l’eau ou aident une autre substance à retenir l’humidité au niveau cutané. On les utilisent dans certaines bases de crèmes dites émulsifiantes, bases de gels, émollients.

Les PEG font partie des ingrédients éthoxylés, ils provoquent des allergies et peuvent être cancérigènes. Leurs noms chimiques se terminent généralement en -eth+1 chiffre. Exemple: trideceth-6=PEG-6

Les composés éthoxylés contiennent le terme PEG suivi ou non d’un numéro, le préfixe hydroxyethyl-, le suffixe  –eth ou –oxynol. Ils pourraient contenir du 1,4-dioxane, classé cancérigène possible pour les Humains par le Centre International de Recherche sur le Cancer. Le 1,4-dioxane est très irritant et persistant dans l’environnement.

Les PPG font partis des ingrédients propoxylés, ils sont suspectés de provoquer des déformations du fois et d’endommager les reins. Ils contiennent le terme PPG suivi ou non d’un numéro, le préfixe hydroxpropyl-

Sodium Lauryl/ Laureth de Sulfate

Ce sont des agents chimiques moussants appelés tensioactifs. Ils sont irritants pour la peau et les muqueuses. Ils sont détergents  et peu biodégradables. Ils permettent de faciliter la pénétration de substances toxiques à travers la peau surtout si leur utilisation est suivie d’une application d’une crème composée elle aussi de produits chimiques.

A savoir: Le Sodium Laureth de Sulfate (SLES) est une version éthoxylée du Sodium Lauryl de Sulfate (SLS) beaucoup plus agressif pour la peau.

Les agents moussant non ou peu irritant sont:

  • coco glucoside
  • decyl glucoside
  • disodium cocoyl glutamate
  • laurdimonium hydroxypropyl hydrolyzed
  • wheat protein
  • lauryl glucoside
  • sodium cocoamphoacetate
  • sodium cocoyl glutamate
  • sodium cocoyl hydrolyzed wheat protein glutamate
  • sodium cocoyl hydrolyzed wheat protein
  • sodium lauryl glucose carboxylate et lauryl glucoside
  • sodium lauroamphoacetate

Les agents moussant moyennement irritant sont:

  • cocamidopropyl betaine
  • disodium cocoamphodiacetate
  • disodium laureth sulfosuccinate
  • sodium coco sulfate

Les agents moussant irritant sont:

  • ammonium lauryl sulfate
  • sodium laureth sulfate
  • sodium lauryl sulfate
  • sodium lauryl sulfoacetate
  • sodium myreth sulfate

J’espère qu’avec cet article, vous arriverez à trouvez les bons et les mauvais composants de vos produits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non classé

Cosmétiques, nos faux-amis

produit cosmetiques

Nous associons souvent nos cosmétiques ( gel douche, shampooing, crème, dentifrice, déodorant, maquillage….) à la volonté de prendre soin de nous, au bien-être , à un moment de détente, de plaisir et à notre hygiène quotidienne.

Les produits cosmétiques sont devenus omniprésents dans notre mode de consommation.

On se fit généralement, moi la première, à l’image ( première chose que nous voyons dans les rayons) et nous nous rassurons sur le choix du produit car on y voit une jolie fleur, une plante, des inscriptions comme « nature », « apaisant », « doux », « lumineux ». Ah et en plus ça sens bon!!!! Chouette mes cheveux vont briller de mille feux!!!! Et mes dents??? Un vrai sourire de star avec cette action blanchissante!!!

Savez-vous néanmoins que chacun d’entre eux peut contenir de 20 à 50 ingrédients  dont certains sont considérés comme allergisants, irritants, perturbateurs endocriniens voire malheureusement cancérigènes.

Je ne suis pas là pour juger vos habitudes et vos achats, mais juste à vous aidez à prendre conscience que certaines substances sont à ce jour très préoccupantes. Je suis là pour vous faire comprendre leur effets néfastes sur votre santé et sur celle de vos proches, de vous apprendre à lire les étiquettes de vos produits du quotidien et à vous faire connaître des alternatives.

Voici un résumé ( avec l’aide de documents et de notes prisent lors de mon atelier « Je fabrique mes propres cosmétiques). J’espère qu’il vous aidera et vous permettra de prendre conscience sur ces « faux-amis ».

.

Dans un premier temps, pensez à votre quotidien en produits cosmétiques

         « J’utilise un  savon ou gel douche, un shampooing et/ou après-shampooing, un lait corporel, une  crème hydratante,  un déodorant, un dentifrice, du maquillage etc…. »

x

20 à 50 ingrédients par produit cosmétique

x

Utilisation tous les jours

=

RISQUE POUR LA SANTE

 

Deuxièmement, sachez que l’exposition aux molécules chimiques de nos cosmétiques, est exclusivement le fait de nos comportements de consommateurs.

Il n’est jamais trop tard pour changer vos habitudes et vous protéger!!!

thAU61AW0O

Qu’est-ce dont les Perturbateurs Endocriniens?

Vous les retrouvez par le symbole PE.

Chacun d’entre nous possède un système endocrinien qui est composé de différentes glandes ( la thyroïde, l’ovaire, le testicule, l’hypophyse, le pancréas, l’hypothalamus entre autre) qui sécrètent des hormones dans la circulation sanguine.

Il libère des hormones qui sont, des messagers chimiques qui régulent des fonctions de notre organisme (la croissance, la pression artérielle, la glycémie….)

Les PE sont des substances étrangères à notre organisme et, de ce fait, interfèrent avec notre système hormonal. Ils créent un déséquilibre: infertilité chez l’homme et la femme, une puberté précoce pour nos enfants, une augmentation du diabète et de l’obésité, de plus en plus de cancers, et ce ne sont que quelques-unes des pathologies dût à l’exposition de ces perturbateurs endocriniens. (source http://www.projetnesting.fr). Des périodes plus propice doivent être protégées  ( grossesse, petite enfance, puberté) car même à très faibles doses, il peut y avoir des effets néfastes sur le développement et par la suite, peuvent entrainer des pathologies plusieurs années après.

Exemple de PE: Bisphénol A, Phénoxyéthanol, Triclosan, Cyclopentasiloxane, Cyclotetrasiloxane, certains phtalates et parabènes.

Leur utilisation doit être limité voire même bannie de votre quotidien!!

 

 

 

 

BPE, BIlan, Entreprendre, Réussite

Fin de mon BPE

thRRLULQSE

Voilà, aujourd’hui mercredi 10 mai 2017, la fin de mes 25h de mon bilan de potentiel entrepreneurial est validé. Validé et favorable. Première étape de bouclée.

J’étais loin d’imaginé tout le parcours déjà effectué. Mais que cela m’a fait du bien.

Cela vaut toutes les thérapies. Petit retour en arrière.

Mercredi 22 mars 2017, rencontre avec ma conseillère. C’est une personne qui aime son métier, elle m’a mise en confiance de suite, j’ai commencé à lui parlé de mon projet, elle m’a écouté, pris des notes, sans jugements.

Elle m’a ensuite expliquée comment allait se passer ces 25h de formations. Des entretiens individuels avec 2 journées en groupe.

En réalisant ces heures de formations, tu te poses un tas de questions. Il y a tout un aspect psychologique, un travail sur soi-même à effectuer. C’est la première étape du BPE. Tu parles de toi, de tes aspirations, de tes craintes, tu pèses le pour et le contre, tu dois t’autocritiquer. Comment de définis tu? Comment te vois tu dans 6 mois, 1 an, 10 ans. Grâce à toutes ses questions, j’ai pris confiance en moi, moi qui d’habitude reste dans mon coin, à écouter et envier les autres, ben aujourd’hui c’est l’inverse. Me dire que je peux monter ce projet qui me tiens tant à cœur, que les personnes prennent le temps de m’écouter, d’en parler autour d’eux et de m’aider, ça fait trop plaisir.

 

Pendant les journées en groupe ( je n’en ai fais qu’une car un empêchement pour la seconde) m’a enrichie d’avantage. Rencontrer des personnes de tout âge, qui ont aussi quelque chose à proposer, qui ne jugent pas, qui sont comme toi, dans l’objectif d’un changement dans leur vie, qui t’écoutent, te conseillent par rapport à leur expériences vécues, tu ressors plus forte et heureuse.

J’ai continuer mes entretiens, à parler de moi, de mes proches, et du projet. Te rendre compte qu’il y a certains points à analyser, changer certaines offres, appeler les fournisseurs (  forcement tous ne te répondent pas), commencer à penser au plan de ton épicerie, à élaborer un emploi du temps, à rechercher un stage, continuer ta recherche du local, continuer à en parler autour de toi, continuer ton plan de financement (il n’ est qu’au début , ça sera la phase numéro 2). Bref, le marathon commence et j’aime ça.

 

Puis, viens la rédaction de mon bilan avec l’avis de ma conseillère. Un rapport de 17 pages, où tout est notifié noir sur blanc. Envoyé au Conseil Régional

 

Ce n’est qu’une première étape et je sais que le plus dur reste à venir, mais il faut y croire et , si on a la passion, si on a l’envie, si on a la détermination alors moi je dis:

Vas-y fonce!!!!!

 

Quoiqu’il en sera, cette expérience aura été pour moi enrichissante sur ma vie privée mais également sur ma vie professionnelle.

Non classé

Et vous, vous en êtes où avec vos déchets?

zero-dechet-tendance-qui-emballe-LE

 

Mieux consommer c’est aussi faire attention à nos déchets. Chaque année plus de 5 tonnes d’emballages sont jetés à la poubelle et seulement 37% sont recyclés. Le poids de nos poubelles sur une année pèse environ 390 kg. C’est pour cela qu’il faut en finir avec le suremballage qui est devenu un polluant pour notre planète ( eau, air, sol), un poison (cancers, stérilité, puberté précoce) et un coût ( l’emballage correspond en moyenne à 20% du prix final du produit acheté).

Heureusement, il existe des solutions à porter de tous. Cela ne va pas se faire en un jour, mais en prenant de nouvelles habitudes, vos déchets vont se réduire petit à petit.

Des changements dans votre quotidien peuvent devenir très facile. Faire du tri,réduire sa consommation, utiliser des sachets en tissu, des boites ou des bocaux pour vos courses, recyclé ce que vous ne pouvez plus réutiliser, ramasser les emballages lors de vos ballades en forêt, sur la plage.

Mettez en place un défi à faire 1 fois par mois, par semaine,cela deviendra systématique et deviendra un quotidien dans votre nouveau mode de vie.

On ne devient pas pro du zéro déchet de suite, il y aura des jours avec et des jours sans. Forcément il y aura des échecs mais c’est comme cela que l’on avance.

Pour vous aider dans votre quête du « presque zéro déchet » voici quelques ouvrages qui pourront vous aider.

Famille presque zéro déchet de Jérémie PICHON et Bénédicte MORET 

Objectif zéro déchet de Monica DA SILVA

Zéro Déchet de Béa JOHNSON

 

 

 

 

 

Non classé

Aujourd’hui je me Licornise

thO85IBRZD

 

Non, non je ne deviens pas folle, je change juste mon mode de vie. Il y a encore un an même si sur certaines choses je faisais déjà attention, je vivais dans le monde de la surconsommation, à regarder les supers promos de produits industriels, à acheter tout et n’importe quoi, bref à surenchérir les grands groupes des supermarchés. Et je n’y prêtais pas attention, c’étais mon mode de vie et ça me convenais. Et puis, au fil des mois, en lisant certains témoignages, en regardant des reportages sur d’autres modes de vie, j’ai commencé à me poser différentes questions et là fut le déclic.

Pourquoi ne pas vivre avec seulement ce dont  j’ai besoin? Après tout, si je regarde bien autour de moi, je suis sûre qu’avec seulement la moitié de mes affaires, cela me suffirai!!

Et commence ma grande aventure dans ce monde du minimalisme, du zéro déchet, de la bienveillance,  de consommer moins  pour vivre mieux.

J’ai encore pas mal de chemin à faire avant d’arriver à vivre dans le 100% minimalisme, c’est un travail à faire sur soi mais aussi  sur ses proches et tout le monde ne se « Licornise pas ».

 

Depuis le commencement de mon nouveau mode de vie, je me sens plus saine, plus fière aussi et je me dis qu’il n’y a pas si longtemps nos grands-parents vivaient dans le minimalisme certes non pas par choix mais ils savaient apprécier les petites choses qui pour nous, sont devenues futiles.

Dans nos vies de « surconsommation » on ne prend plus le temps de quoique se soit. Plus le temps pour un bonjour, de papoter quelques instants, de prendre des nouvelles d’un(e) ami(e). Nous sommes devenus des individualistes.

Et vous ça vous dit de vous « licorniser »??